Comprendre les couches du modèle OSI et TCP/IP

758
Layer 1, Layer 2 et Layer 3 dans les réseaux informatiques

Lorsqu’il s’agit de comprendre les réseaux informatiques, il est essentiel de connaître les différents niveaux ou couches qui composent le modèle OSI (Open Systems Interconnection) ou le modèle TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol). Ces modèles divisent les fonctionnalités du réseau en couches distinctes, chacune jouant un rôle spécifique. Dans cet article, nous allons nous concentrer sur les trois premières couches : le Layer 1, le Layer 2 et le Layer 3.

Layer 1 : Le niveau physique

Le Layer 1, également connu sous le nom de niveau physique, est la couche la plus basse du modèle OSI et du modèle TCP/IP. Cette couche est responsable de la transmission des signaux bruts sur le support physique, comme les câbles en cuivre, les fibres optiques ou les ondes radio. Elle définit les spécifications électriques, mécaniques et fonctionnelles des connexions physiques utilisées pour transférer les données.

A lire aussi : Comment faire du WiFi gratuit un veritable outil marketing ?

Les principaux composants du Layer 1 comprennent les connecteurs, les câbles, les interfaces, les modems et les émetteurs/récepteurs. Les normes Ethernet, les câbles réseau (comme le câble UTP), les connecteurs RJ-45 et les interfaces Ethernet font partie de cette couche. Les fonctionnalités du Layer 1 sont axées sur la transmission des bits bruts, sans aucune notion de l’organisation ou de la signification des données.

Layer 2 : Le niveau liaison de données

Le Layer 2, ou niveau liaison de données, se situe au-dessus du Layer 1 et est responsable de la transmission fiable des données entre les nœuds d’un réseau local (LAN). Cette couche divise les données en trames et les transmet d’un nœud à un autre. Elle fournit également des mécanismes pour détecter et corriger les erreurs qui peuvent survenir pendant la transmission. Pour en savoir plus sur la Layer 2: https://www.archipels.io/faq/layer-2-ethereum-tout-comprendre-sur-le-sujet 

A lire en complément : 4 raisons de choisir un ordinateur tout-en-un pour votre entreprise

Au niveau du Layer 2, les adresses MAC (Media Access Control) sont utilisées pour identifier de manière unique les périphériques du réseau. Les commutateurs Ethernet sont des dispositifs couramment utilisés au Layer 2 pour acheminer les trames entre les nœuds du réseau local. Ils utilisent les adresses MAC pour prendre des décisions sur la transmission des données.

Le Layer 2 implémente également des protocoles de contrôle d’accès au support (Media Access Control Protocols) tels que CSMA/CD (Carrier Sense Multiple Access with Collision Detection) utilisé par Ethernet. Ces protocoles régulent l’accès au support physique et évitent les collisions de données.

Layer 3 : Le niveau réseau

Le Layer 3, ou niveau réseau, se situe au-dessus du Layer 2 et fournit un acheminement des données de bout en bout sur un réseau étendu (WAN) ou l’Internet. Cette couche traite les adresses logiques des périphériques, appelées adresses IP, pour acheminer les paquets de données d’un réseau à un autre.

Le protocole IP (Internet Protocol) est la pierre angulaire du Layer 3, car il permet l’acheminement des paquets de données à travers différents réseaux en utilisant des adresses IP. Il garantit une connectivité transparente entre les réseaux et facilite l’intercommunication des systèmes sur l’Internet. Le Layer 3 utilise des routeurs pour prendre des décisions de routage en fonction des adresses IP de destination, assurant ainsi la transmission efficace des données à travers le réseau.