Qu’est que Warmup email ?

116

Si vous avez décidé de vous lancer dans l’email automation, même avec une bonne configuration, vous savez que tous vos emails ne vont pas arriver dans la boîte de réception des destinataires. Une partie peut aller dans les spams des destinataires et d’autres n’arriveront pas à destination. C’est là qu’on peut vous parler du warmup email, de l’email warmup, de la chauffe d’email ou du réchauffement d’email. De quoi s’agit-il ? On vous explique tout.

Warmup email, c’est quoi ?

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, que ce soit warmup email, email warmup, chauffe d’email ou réchauffement d’email, on parle de la même chose. C’est une technique qui consiste à la création des interactions entre votre boite mail et d’autres boites mails afin que votre boite mail soit considérée comme légitime et que ces envois massifs soient considérés comme une activité normale.

Lire également : Le choix d'un hébergeur Web ne doit pas être négligé

Oui, grâce à l’email warmup, votre boite mail ne sera pas considérée comme une boîte qui sert à l’envoi des emails de prospection et on ne vous verra pas comme un étranger.

Si vous utilisez une nouvelle adresse email sur un nouveau domaine pour l’envoi de vos courriels de prospection, il est fortement recommandé de procéder à la chauffe d’adresse email. Si votre adresse email a déjà de l’ancienneté et si elle a aussi déjà des interactions, on la considère comme « chaude », donc vous n’aurez pas à penser au warmup email.

A découvrir également : Référencement naturel (SEO) : quelle est la face cachée de Google 

Chauffer sa boîte mail : comment procéder ?

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, si vous avez une nouvelle adresse mail, vous devez la chauffer. Pour ce faire, vous devez envoyer un nombre limité de mails les premières semaines. On vous conseille par exemple d’envoyer entre cinq et dix courriels les premiers jours.

Au bout d’une semaine, vous pouvez passer le volume à 40 pour arriver à 100 au bout de la quatrième semaine. En fonction du taux d’ouverture, vous pouvez augmenter petit à petit le nombre d’emails à envoyer.

Pour une nouvelle adresse mail, il faut chauffer au moins deux à trois semaines. Pendant ces premières semaines d’envoi est de maintenir une bonne délivrabilité, et même l’augmenter, ce qui est difficile à maîtriser. D’ailleurs, certains se sont passés de ce processus de warmup email et ils ont directement eu une bonne délivrabilité. C’est faisable, mais c’est tout autant risqué.

Au bout de deux à trois semaines de chauffe d’email, vous pouvez continuer dans ce processus. Comprenez bien qu’avec le temps, la liste des destinataires augmentera et vous aurez toujours moins d’emails entrants. En continuant à chauffer votre boîte email, elle ne sera pas affichée comme un email pour la prospection uniquement.

Les outils et les logiciels de warmup

Construire une réputation et avoir des interactions de cette manière peuvent prendre du temps. Rassurez-vous : aujourd’hui, on a des logiciels et des outils warmup email. Ces derniers vont s’occuper de manière automatique de ce processus. 

Chaque outil ou logiciel ne fonctionne pas de la même manière. En tout cas, ces dispositifs partent d’un des principes du warmup email, notamment :

  • La segmentation et la priorisation,
  • Les envois progressifs,
  • L’envoi d’un courriel cohérent,
  • L’optimisation de l’engagement.

D’ailleurs, certains outils font plus que chauffer votre boîte email. Si vous décidez d’utiliser un outil de warmup email, vous devez donc faire le bon choix pour gagner du temps. Lemwarm de Lemlist est un warmup email, mais en réalité, il agit en tant qu’amplificateur de warmup et de délivrabilité.

Il envoie par exemple des emails avec un contenu unique pour garantir votre fiabilité et pour construire votre réputation. Vous éviterez ainsi d’être détecté par les fournisseurs de services de messagerie comme une présence inconnue, ce qui conduira vos mails dans la boîte de réception et non dans les messages indésirables.

Contrairement à d’autres outils de warmup email, Lemwarm ne crée pas et n’utilise pas de boîtes emails fictives pour ce processus de chauffage. Même si cette technique marche, il y a un risque, car elle peut ruiner votre nom de domaine.

Les échanges se feront alors avec des adresses de vraies personnes. Cet outil s’active également à créer des conversations avec les retours de courriels, ce qui permettra de réduire le temps de chauffage de votre boite mail.