Traduction français-italien : comment choisir un bon traducteur ?

18

S’il est devenu beaucoup plus simple de trouver un traducteur fiable du français à l’anglais, la tâche n’est pas forcément des plus aisées quand il s’agit de traduire du français vers l’italien. Cette langue a des règles, de petites nuances importantes et des spécificités propres qu’il importe de prendre en compte pour avoir un bon résultat.

Malheureusement, les outils disponibles sur le Net font que de nombreuses petites offres peu qualitatives pullulent sur le marché. Pour ne pas se laisser duper et trouver un traducteur efficace, il faut prendre en compte certains critères importants et adopter une démarche optimale. Découvrez ici l’essentiel à savoir à cet effet.

A lire en complément : Où trouver un câble micro HDMI ?

Natif ou certifié : un critère déterminant

Comme annoncé un peu plus haut, l’italien est une langue qui a de nombreuses subtilités et des nuances particulières. Il ne suffit pas d’apprendre et de comprendre parfaitement la langue pour être un bon traducteur du français vers l’italien. Pour un travail rapide, fiable et efficace, il est fortement recommandé d’opter pour un traducteur dont l’italien constitue la langue maternelle.

Ce dernier est à même de comprendre parfaitement non seulement les phrases, mais aussi l’idée qu’elles expriment et le contexte autour. La qualité de traduction n’est donc pas que littérale, mais beaucoup plus correcte et surtout fidèle au message qui veut être transmis.

Lire également : Comment choisir un partenaire IT ?

À défaut d’être natif, un traducteur français italien fiable se doit d’être certifié. Cela garantit un niveau de langue plus ou moins élevé ainsi qu’une bonne maîtrise. Il y a donc de fortes chances que la qualité de la traduction soit au rendez-vous sans souffrir d’approximations.

Expert spécialisé ou traducteur généraliste

Du français à l’italien, il existe plusieurs types de traduction dans plusieurs domaines. On peut notamment citer :

  • la traduction littéraire ;
  • la traduction certifiée pour les textes officiels ;
  • la traduction juridique ou judiciaire ;
  • la traduction légale ;
  • la traduction financière, etc.

Il y a également des traducteurs spécialisés dans les domaines financiers, techniques ou encore scientifiques. Un bon traducteur français italien, même s’il est généraliste, doit pouvoir se spécialiser dans un ou plusieurs domaines.

À compétences égales, un traducteur spécialisé est beaucoup plus précis qu’un généraliste. Il a beaucoup plus d’expérience, ce qui lui permet de fournir un contenu de meilleure qualité avec une compréhension aisée et fluide.

Aussi, le sens des mots et le contexte peuvent varier d’un domaine ou d’un type de texte à l’autre. Il y a également des mots et expressions qui sont bien propres à un domaine donné.

La maîtrise, les témoignages et les coûts

Un traducteur professionnel doit avoir une bonne maîtrise des bons outils et logiciels de traduction. Il a beau être un expert, cette compétence est quasi indispensable pour un travail de précision. Ces outils sont d’ailleurs quasiment indispensables pour gérer un gros volume de travail.

Par ailleurs, il est important de se fier à la réputation du traducteur pour se faire une idée de sa fiabilité. Un traducteur performant et expérimenté aura probablement des témoignages favorables. S’il n’y en a pas, n’hésitez pas à questionner ses anciens clients ou à demander des références.

Pour finir, même s’il ne doit pas constituer le facteur principal, le prix est également déterminant pour faire son choix. N’hésitez pas à comparer les différentes offres pour faire votre choix. Retenez qu’il faut prévoir en moyenne 5 € pour 500 mots pour de texte traduit. Le coût peut évidemment être plus élevé en fonction de la nature du travail et du niveau du traducteur.