Twitter : ce que le rachat par Elon Musk signifie

78

Twitter appartient officiellement à Elon Musk. Le milliardaire et patron de Tesla et SpaceX vient d’ajouter le réseau social à l’oiseau bleu à son portfolio. Après plusieurs mois de communiqués plus ou moins officiels et de piques entre Musk et les dirigeants de Twitter, la vente s’est concrétisée.

En attendant de découvrir ce que Elon Musk a prévu pour le réseau social, découvrez un test du courtier Quotex. Dans cet article, nous vous invitons à découvrir les raisons qui ont motivé ce rachat et pourquoi cela a pris aussi longtemps. Vous en saurez plus sur les intentions du milliardaire sud-africain quant à l’avenir de la plateforme.

A lire aussi : Pourquoi avoir un site internet à l'heure actuelle ne suffit plus ?

Pourquoi Musk a voulu racheter Twitter

La genèse de cette transaction historique qui aura coûté 44 milliards de dollars, commence par un tweet. En 2017, un utilisateur à suggéré à Musk de racheter Twitter et le milliardaire aux 80 millions de followers a répondu: “Combien ça coûte ?”. Cela semblait être un simple trait d’humour de la part d’une personne connue pour ses propos qu’il ne faut pas toujours prendre au sérieux.

Toutefois, l’idée était implantée et en 2022, lorsque la plateforme a commencé à supprimer certains des posts de Musk et d’autres personnes en y appliquant des conditions d’utilisation pas toujours claires ni objectives, le milliardaire a exprimé son mécontentement. Pour lui, la plateforme empêche ses utilisateurs d’exercer leur liberté d’expression et censure les propos qui s’opposent à leur doxa.

A lire aussi : Comment fonctionne le E-Commerce sur les mobiles ?

À ce moment, la possibilité que Elon Musk rejoigne le conseil d’administration était en discussion, mais cela n’est pas arrivé pour diverses raisons.

Péripéties et retournements de situations rocambolesques

Lorsque le cofondateur de Twitter, Jack Dorsey en était encore le dirigeant, il s’est entretenu à plusieurs reprises avec Musk. Les discussions concernaient son intégration au conseil d’administration et l’achat de parts dans la société. Le fait que Dorsey ait appuyé la demande de Musk est l’une des raisons citées de son renvoi et remplacement par Parag Agrawal en 2021.

Lorsque la première proposition d’achat à été faite, Agrawal a engagé un combat pour décourager le milliardaire avec un prix hallucinant de 44 milliards de dollars. Cependant, Musk ne s’est pas démonté et a accepté le prix. Il a ensuite passé l’entreprise au peigne fin en demandant de nombreux rapports, notamment sur l’état des bots qui pullulent sur Twitter.

Selon Musk, le PDG a donné des faux chiffres quant aux bots créés par la plateforme et il a annoncé que la vente ne se ferait pas tant qu’il n’aurait pas les vrais chiffres. Une accusation dont Agrawal a tenté de se défendre en saisissant un tribunal pour obliger la promesse de vente.

Après des déboires médiatiques et judiciaires des deux côtés, Musk a finalement officialisé la vente ce 27 Octobre 2022 pour 44 milliards de dollars et il a déjà pris un certain nombre de décisions.

Les premières décisions prises par Musk

Dans le cadre d’une vente aussi difficile et faite à reculons, la première décision d’Elon Musk a été de faire le ménage. Agrawal et quatre autres dirigeants ont été licenciés dès l’annonce du rachat. Une décision inévitable lorsque l’on sait que ce sont les personnes qui l’ont le plus critiqué publiquement ces derniers mois. Selon certaines sources, Agrawal aurait été difficile à renvoyer et Musk l’a finalement payé 40 millions de dollars pour qu’il quitte son poste.

La seconde décision de Musk est de privatiser la plateforme, il devient donc impossible d’acheter des parts et de spéculer sur son stock. Musk a également honoré ses discussions avec Jack Dorsey avant son renvoi et expliqué que Twitter allait devenir open-source.et donc accessible à tous de manière transparente. Dorsey lui-même s’est exprimé en déclarant qu’il s’agissait du premier pas pour reprendre Twitter des mains de Wall Street et qu’il avait confiance en la capacité de Musk à diriger la plateforme comme il se doit.

Les employés ont craint un renvoi de la majorité du personnel, mais Musk a démenti cette allégation. Pourtant, environ 20 % des employés ont déclaré vouloir quitter l’entreprise volontairement à l’arrivée du milliardaire.

Le futur de la plateforme

Aucune annonce n’a été faite concernant ce que va devenir Twitter avec l’arrivée de Musk. L’argument principal derrière ce rachat est de libérer la liberté d’expression sur une plateforme qui est censée être démocratique. Néanmoins, les doutes surgissent quant à la manière dont les conditions d’utilisation vont changer et comment la modération se fera.

Certains détracteurs du milliardaire annonce une catastrophe en avançant que ce qu’il compte faire va ouvrir la porte aux discours haineux et à la pornographie. Or, cela existe déjà sur la plateforme et les contenus les plus dangereux n’étaient pas forcément filtrés, à cause du trop grand nombre de posts envoyés à la minute ou bien de comment les règles étaient appliquées.

En vérité, nul ne sait ce que Elon Musk a prévu pour Twitter, ou même s’il a vraiment prévu quelque chose de concret, mais on sait déjà que les choses vont changer en profondeur.