Google Analytics : ce que vous devez envisager à cause du RGPD

14
Google Analytics et le RGPD

Il y a quelques mois, la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) a failli mettre en demeure Google Analytics. Cette décision est liée au non-respect de la protection des données individuelles dont le géant américain faisait preuve.

Bien que l’institution ne soit pas encore venue à cet extrême, vous devez désormais exploiter Google Analytics en tenant compte du RGPD (règlement général sur la protection des données). Pour avoir plus de détails, lisez ce qui suit.

A voir aussi : Comment désinstaller une appli sur Mac ?

Accepter l’accord de traitement de Google Analytics en lien avec le RGPD

Le respect des données personnelles recueillies auprès des internautes revêt une importance capitale. Pour cela, vous devez maintenant donner votre approbation sur le principe de traitement des informations.

En réalité, c’est un accord effectué entre votre société et Google Analytics. Cela engage votre sens de la responsabilité à respecter la politique de confidentialité de vos clients. De ce fait, vous êtes le seul responsable de l’utilisation que vous faites des données collectées.

Lire également : Comment mettre la flèche de la souris en noir ?

Où trouver alors l’accord de traitement des données sur Google Analytics ? Si vous vous posez cette question, alors il suffit de vous rendre sur Administration, une fois sur la plateforme. Ensuite, cliquez sur « Paramètres du compte » qui vous redirige vers l’onglet : consulter la modification. Grâce à ces petites manipulations, vous acceptez ainsi l’accord de traitement des données de Google Analytics en lien au RGPD.

Préciser les administrateurs responsables du traitement des données

Cette disposition à prendre consiste à enregistrer votre site ainsi que les contacts des administrateurs. C’est une précaution qui vise à protéger non seulement votre boîte, mais aussi l’outil d’analyse de Google.

De ce fait, pour accéder à cette fonctionnalité, rendez-vous toujours dans Administration et ensuite Paramètres du compte. Cependant, cette fois-ci vous cliquez sur : « gérer les détails du DPA ».

C’est donc ici que Google Analytics vous demande des informations sur trois profils importants. Il s’agit :

  • du contact d’un administrateur principal ;
  • de l’adresse du responsable à la protection des données ;
  • du contact de votre représentant EEE (Espace Economique Européen).

Par ailleurs, pour les petits business, seul le contact de l’administrateur principal est obligatoire. Ainsi, pour les deux autres, il est tout à fait possible de mentionner le même nom et les mêmes renseignements.

Activer la durée de rétention des données

Google Analytics et le RGPD

En vue d’une bonne utilisation de Google Analytics en lien avec le RGPD, vous devez configurer le temps de conservation des données recueillies. Pour accéder à cette fonctionnalité, vous devez d’abord obtenir l’autorisation de modification liée à l’option. Ensuite, vous cliquez sur Administration, puis sur Informations de suivi. Cet onglet vous permet de définir la durée de rétention des données selon votre convenance.

Pour ce faire, vous avez 5 différentes possibilités. Il faut citer la durée de 14 mois, 26 mois, 38 mois, 50 mois et celle qui est indéfinie. Une fois, l’option choisie, les renseignements obtenus sur les visiteurs de vos pages web s’effacent d’eux-mêmes au terme de la période sélectionnée.

Configurer les marqueurs sur Google Analytics pour être en lien avec le RGPD

La personnalisation de vos marqueurs sur Google Analytics ne se fait pas de façon naturelle, mais il s’agit d’une exigence du RGPD. Dans ce cas d’espèce, voici ce qu’il y a lieu de faire.

D’abord, le règlement général exige une durée des cookies inférieure à 13 mois. Ensuite, il est préférable de mettre sous anonymat le système de prévention d’intrusion. Enfin, il faut penser à supprimer la majorité des informations personnelles.

Voilà ce qu’il en est des étapes pour utiliser Google Analytics en lien avec le RGPD. Grâce à ces informations, vous pouvez protéger votre entreprise et votre image contre toutes situations malencontreuses.