Quels sont les métiers concernés par le portage salarial ?

13
Une femme travaille
A certaines étapes de votre parcours professionnel, le portage salarial peut se révéler être la solution la plus adaptée à vos besoins et à votre statut professionnel. Toutefois, aussi intéressante que soit cette forme alternative d’emploi, elle est très réglementée. Tout le monde ne peut pas y accéder. Il faut non seulement remplir des conditions de qualification, mais aussi proposer ses compétences dans un domaine compatible avec cette forme de travail. Voici un aperçu de ces secteurs.

Les métiers éligibles au portage salarial

Que vous soyez un salarié, un retraité actif, un freelance, un cadre de transition, un créateur d’entreprise, travailler en portage salarial répond à des exigences. En effet, les contrats professionnels exécutés en portage salarial exigent dans la plupart des cas, que l’employé ou le prestataire réunisse trois principales conditions.

Lire également : 20 façons d'obtenir plus de J'aime sur Instagram

Il doit être un expert (cadre, technicien ou agent de maîtrise) dans son domaine, avec une expérience avérée dans le domaine d’activité en question. Il doit donc avoir un niveau minimum de BAC+2 ou justifier d’au moins 3 ans d’expérience dans son domaine de spécialisation. Il sied aussi qu’il soit autonome, c’est-à-dire disposer de son emploi de temps et pouvoir négocier ses contrats lui-même.

Le plus souvent, les entreprises emploient en portage salarial lorsqu’elles ont besoin de compétences dont elles ne disposent pas en interne. Il s’agit souvent :

A découvrir également : Comment améliorer le rendement de son entreprise ?

  • Des métiers du web et de l’informatique : développement web (front end, back end, full stack), programmation informatique, graphiste, ingénieur-informaticien, spécialiste du Big Data;
  • Des métiers de la finance : consultant en finance, conseil en gestion financière, consultant bancaire, spécialistes des marchés financiers ;
  • Des métiers relatifs à l’information et à la communication : chargé de communication interne, institutionnelle, commerciale et évènementielle, etc. ;
  • Des métiers de l’évènementiel : créateur d’évènements, organisateur d’évènements, etc. ;
  • Des métiers marketing compatibles avec le portage salarial : consultant en marketing, chargé d’études marketing, spécialiste en stratégie digitale, gestionnaire des réseaux sociaux, etc. ;
  • Des métiers RH : consultant en RH, chargé de recrutement, chargé de formation, manager de transition, etc. ;
  • Des métiers de conseil : conseiller en nutrition, en tourisme, en soins santé, le coaching, etc. ;
  • Autres métiers : responsable d’achat, gestionnaire de stock, responsable juridique, architecte d’intérieurs, agent commercial, négociateur d’immobiliers, spécialiste des marchés publics.

Les métiers incompatibles avec le portage salarial ?

Au regard des prescriptions réglementaires portées par la convention collective du 22 mars 2017 organisant les conditions et les mécanismes du portage salarial, certains métiers sont foncièrement incompatibles avec cette forme de travail. Au nombre de ces professions, se trouvent les activités réglementées ou plus exactement les professions libérales et de services à la personne.

Il s’agit donc :

  • Des métiers relatifs à la garde d’enfants ;
  • Des métiers d’assistance aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite ;
  • Tous les métiers d’assistance à la personne à domicile ;
  • Des professionnels du secteur de la médecine, compte tenu de la sensibilité du domaine ;
  • Des professionnels des secteurs de la comptabilité et de la justice comme les experts-comptables, les avocats, les huissiers de justice, les notaires.

Le portage salarial est aussi interdit aux professionnels du BTP et du transport.

Toutefois, pour la plupart des domaines ci-dessus cités, le champ du conseil reste ouvert. En d’autres termes, vous pouvez toujours être sollicité pour une mission de conseil ponctuelle comme salarié porté, bien qu’étant médecin, expert-comptable, huissier, avocat, etc. Cela ne constituera nullement une entorse à la loi à condition que vous respectiez les conditions d’exercice de cette forme de travail tripartite qu’est le portage salarial.