Les erreurs fréquentes lors du développement d’application mobile

1145

Presque tout le monde est scotché à longueur de journée sur leur smartphone plein à craquer d’applications mobiles. Si vous ne voulez pas que la vôtre soit désinstallée aussi vite qu’elle n’aura été téléchargée, il est judicieux de connaître les 5 erreurs les plus fréquentes lors du développement d’application mobile.

Une application mobile brouillon

Comme les sites web et les applications web, les applications mobiles sont un atout de taille pour la performance de l’entreprise. La création d’application mobile est dans la plupart du temps à confier à une équipe de développeurs expérimentés. Et pour cause, une application mobile doit répondre à une multitude d’attentes.

A lire également : Créer une personnalité virtuelle avec un générateur de pseudo

D’un autre côté, la création d’une application mobile prend un certain temps et nécessite la connaissance du marché. Une application mobile a toujours un aspect marketing, des cibles à atteindre…donc des fonctionnalités spécifiques à développer. Une application mobile brouillon est une application qui ne suit pas un cahier des charges clair et concis.

Créer une application mobile ne s’adressant à personne

Une application mobile se doit d’être impeccable du point de vue expérience utilisateur. Il est essentiel que vous maîtrisiez parfaitement les notions de “user friendly”, d’ergonomie et de fluidité des applications mobiles. Une application mobile doit être facile à utiliser, les boutons et icônes pertinemment agencés et facilement reconnaissables s’ils ne sont pas légendés.

A voir aussi : Quelles sont les démarches à suivre pour vendre un site internet ?

Souvent, l’intervention d’un UX designer fait partie des étapes du développement d’une application mobile. D’un autre côté, une application mobile s’adresse forcément à une audience précise aussi généraliste soit-elle. Une application de prise de rendez-vous, une application pour un site d’achat ou de réservation en ligne n’ont pas forcément besoin des mêmes fonctionnalités.

Ne pas savoir ce que les utilisateurs doivent faire

Lors du développement d’une application mobile, il faut toujours adopter une approche orientée clients. C’est vrai, ce sont surtout ceux et celles qui vont télécharger votre application qui vont les utiliser pour interagir avec vous ou votre entreprise. Par l’intermédiaire de l’application, vous devez pouvoir guider vos utilisateurs.

Une fois téléchargée, l’application mobile doit répondre à un certain nombre de besoins. Il est essentiel d’identifier ces derniers en amont du développement de l’application afin de la structurer comme il faut. Les fonctionnalités et les boutons essentiels comme ceux des Call To Action doivent suivre un chemin bien précis.

Pas suffisamment de tests

Il n’y a pas d’applications mobiles qui marchent impeccablement dès son lancement. Même si vous confiez la création de vos applications mobiles aux développeurs les plus chevronnés, il y aura toujours des bugs à corriger. Les risques sont nombreux, il faut pouvoir les anticiper. Les tests, de nombreux tests, sont des alliés incontournables pour limiter les erreurs.

Les erreurs et les crashes, mais également les bugs mineurs sont pénalisants pour une application mobile, les utilisateurs étant de plus en plus exigeants et facilement frustrés. La performance, la connexion, la stabilité, l’optimisation de l’interface…et bien d’autres encore ont besoin d’une multitude de tests au cours du développement mais également après le lancement de l’application.

Lancer l’application au moment inopportun

Comme pour un produit ou une start-up qui arrive sur son marché, une application mobile doit également être lancée au bon moment. Une application lancée trop tard ne rencontrera pas son audience cible. Les téléchargements ne se feront pas.

Il en est de même pour ce qui est des applications mobiles qui sont lancées trop tôt. Même sans trop de bugs, ces applications n’auront pas beaucoup d’impact non plus. Il est essentiel de retenir qu’une application mobile doit répondre à des besoins précis : ceux des utilisateurs.