Volkswagen et IBM vont créer une application similaire à Google Maps

60

L’unité espagnole de Volkswagen a établi un partenariat avec International Business Machines pour mettre au point un système de gestion de l’information et des communications. application qui aidera les gens à se déplacer dans les villes encombrées.

L’outil, appelé Mobility Adviser, informera les clients sur la manière d’utiliser les différents moyens de transport pour traverser la ville, a déclaré Luca de Meo, président de Seat, qui appartient à Volkswagen, lors d’une interview accordée lundi dernier à la conférence de la CMM de Barcelone (25). A IBM fournira votre système d’intelligence artificielle Watson, nécessaire pour que le concept fonctionne.

A lire aussi : Le nouveau smartphone de LG n'est pas flexible, mais dispose de deux écrans

“La collaboration avec IBM nous aide à intégrer l’apprentissage machine dans le jeu “, explique De Meo.

Cette décision intervient à un moment où les constructeurs automobiles investissent dans une technologie qui leur permettra de conquérir une part du marché du transport applicatif, dans lequel des entreprises comme Google d’Alphabet et le géant Uber Technologies sont pionnières.

A voir aussi : Comment choisir ses écouteurs sans fil en 2020 ?

Le marché devient rapidement concurrentiel. HERE Technologies, une société de cartographie automobile contrôlée par trois constructeurs automobiles allemands, a lancé le mois dernier le SoMo, qui relie les conducteurs et les passagers avec des personnes familières. Microsoft a également élargi son partenariat avec TomTom et le fabricant de logiciels de transport public Moovit pour offrir des outils de planification de voyage.

Plusieurs entreprises ont proposé des produits d’intelligence artificielle pour que Seat s’implique dans l’application, a déclaré Jordi Caus, responsable de la mobilité urbaine, dans une interview. IBM a été choisi pour ce poste et le développement complet a commencé en octobre. Caus dit que Seat est “payer quelque chose à IBM”, mais n’a pas précisé les détails financiers du partenariat.

L’application n’a pas de date de sortie et le travail se poursuivra cette année, et l’intégration de fonctionnalités telles que le profil Facebook est à l’étude. Cause dit que l’application peut être publiée comme un utilitaire autonome, intégré dans une autre partie du logiciel Seat ou mis à la disposition de tiers pour qu’ils l’intègrent à leurs produits.