Connectivité et sécurité de l’entreprise

18

Portés par de nouveaux modes de travail (télétravail, mobilité, collaboration, stockage en ligne…), les besoins en connectivité ne cessent aujourd’hui d’augmenter en entreprise. Découvrez dans cet article les solutions pour satisfaire convenablement ces besoins et les mesures de sécurité qui s’imposent en conséquence.

Comment faire face aux besoins grandissants en connectivité des entreprises ?

Sous l’effet de la transformation digitale, les besoins de l’entreprise et de ses collaborateurs ont beaucoup évolué ces dernières années. Les services informatiques doivent aujourd’hui faire face à une connectivité en constante augmentation. Et ce, à cause notamment de la cloudification massive des usages qui a donné lieu à de nouveaux modes de travail.

A lire en complément : Fichiers DOC, les outils pour les ouvrir, les modifier et les convertir

Pour satisfaire ces besoins grandissants en connectivité, les entreprises ont tout intérêt à améliorer la qualité de leur connexion et à proposer à leurs collaborateurs une bande passante optimale. Dans cette optique, certaines sociétés à l’instar de MyConnect peuvent vous être d’une aide précieuse.

Spécialisée dans l’intégration de réseaux VDI (voix, données, images), cette société vous accompagne dans l’évaluation de vos besoins réels en connectivité, mais aussi dans la mise en place de bornes et de solutions wifi très haut débit.

A lire également : Hébergeur web : comment faire le bon choix ?

Vous pourrez par la suite définir les applications et les activités prioritaires et affecter la bande passante sur la base de profils utilisateurs en privilégiant ceux dont les activités nécessitent des besoins conséquents en termes de bande passante.

Comment assurer la sécurité des données de l’entreprise ?

Il faut savoir que plus la bande passante est sollicitée, plus les tensions sur la connectivité sont fortes et plus les mesures de sécurité doivent être strictes. L’objectif reste bien évidemment de limiter tous risques de cyberattaques. Pour ce faire, il convient d’analyser régulièrement les variations du trafic et d’étudier les signaux faibles pour détecter toute menace éventuelle. En complément, il faut également installer des dispositifs d’identification des liens les plus vulnérables et des outils dédiés pour les protéger de manière efficace.

Il faut aussi penser à sensibiliser tous les collaborateurs sur les mauvaises pratiques qui peuvent compromettre l’intégrité et la sécurité du système d’information de l’entreprise. Parmi les pratiques à éviter en ce sens il y a notamment :

  • L’ouverture de pièces jointes d’origine non identifiée
  • Le partage hasardeux de documents
  • L’utilisation de mot de passe peu ou pas sécurisé
  • L’installation d’une application malveillante
  • L’utilisation de clé USB infectée

Pour limiter les risques induits par le facteur humain, il peut être judicieux d’instaurer au sein de l’entreprise des politiques de restriction appliquées sur les configurations matérielles des terminaux informatiques des collaborateurs. Une formation sur les bonnes pratiques pour l’optimisation de la sécurité des réseaux est aussi vivement recommandée.

Il est également indispensable de centraliser et de sauvegarder quotidiennement les données capitales et/ou sensibles de l’entreprise à la fois sur un serveur local et sur un service distant pour parer à tout vol, incendie ou encore intempérie. Ces données doivent par ailleurs être encryptées lors de leur sauvegarde et leur accès doit être limité aux personnes habilitées. Pour éviter que des personnes malintentionnées y accèdent, il est conseillé de sécuriser l’accès physique des bureaux et serveurs informatiques. Et conformément à la RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), vous êtes également tenu de protéger les données personnelles de vos collaborateurs et de vos clients.