Data analyst : un métier qui recrute

309

Les entreprises françaises manquent de spécialistes du Big Data, et plus spécialement de data analysts. Qu’est-ce au juste qu’un data analyst ? En quoi consiste ce métier ? Pourquoi vouloir exercer ce métier ? Quelle formation à distance pour être data analyst ?

Qu’est-ce qu’un data analyst ?

Si vous cherchez à changer d’orientation professionnelle, vous avez probablement constaté qu’il y a de très nombreux postes de data analyst à pouvoir en France. La demande est tellement forte que nombre de Français se décident pour une formation de data analyst à distance. En quoi consiste réellement cette profession ? Pourquoi autant d’offres d’emploi dans ce secteur ?

A lire également : Pour Elon Musk, Tesla disposera d'une voiture autonome jusqu'à la fin de l'année.

Data analyst : en quoi consiste ce métier ?

Le data analyst est un expert de l’analyse des données. Sa principale fonction est donc d’analyser le big data pour répondre à des besoins spécifiques. Leur nature peut être diverse (marketing, client type, etc).

Grâce à son travail, le data analyst fournit des informations précieuses à l’entreprise. Ces dernières sont essentielles pour la prise de décision d’un point de vue commercial, pour répondre plus finement aux attentes des consommateurs ou encore pour apporter des modifications au processus de production.

A lire en complément : 5 façons de protéger ses systèmes de vidéosurveillance

En un mot, il s’agit d’un poste clef car il influe sur les décisions stratégiques prises par l’entreprise.

Où peut travailler un data analyst ?

Il n’y a pas d’entreprise type pour un data analyst. Ce spécialiste de l’analyse du Big Data peut être embauché par toute structure gérant des données informatiques, c’est-à-dire presque toutes les entreprises.

Tous les secteurs d’activités sans exception sont donc concernés : banque, assurance, tourisme, etc.

Pourquoi vouloir exercer ce métier ?

Rares sont les métiers qui peuvent se targuer d’afficher le plein-emploi. Comme dans beaucoup de domaines de la tech, c’est le cas des data analysts. Ceux-ci sont devenus rares sur le marché de l’emploi, à une période où les entreprises sont très demandeuses.

Il faut dire que les budgets numériques des entreprises françaises ont considérablement progressé avec le covid et les confinements successifs. La pandémie mondiale de covid 19 n’a fait qu’accélérer une mutation déjà entamée depuis quelques années.

Seule ombre à ce tableau, le nombre de data analysts n’a pas augmenté de la même manière, créant un déficit. Ainsi, en 2021, 64% des sociétés tricolores qui ont cherché à recruter un data analyst ont reconnu avoir rencontré des difficultés lors du recrutement faute de candidats.

Comment devenir data analyst ?

Parce que ce métier ouvre de nouvelles opportunités, nombreux sont celles et ceux qui souhaitent saisir cette occasion. Cela peut être des étudiants, mais également des personnes désireuses de changer d’orientation professionnelle.

Pourquoi faire le choix d’une formation à distance ?

Il est possible de devenir data analyst en suivant une formation à distance. Ce cursus débouche sur un certificat de formation qui est reconnu et qui permet donc d’exercer immédiatement le métier de data analyst.

Le gros avantage de cette formation à distance, c’est qu’elle peut être suivie sans pour autant quitter le métier que vous exercez. Vous devrez tout de même y consacrer toutes les semaines au moins une dizaine d’heures à programmer à votre convenance en fonction de votre agenda. Seules deux ou trois heures par semaine ont des horaires fixes.

Quelles sont les compétences requises pour être data analyst ?

Comme dans toute profession, un certain nombre de compétences sont requises pour devenir un bon data analyst. Pour suivre la formation, il n’y a pas de compétences particulières. Il faut savoir manier les outils de traitement de données.

En revanche, il est impératif de savoir faire preuve d’une grande rigueur. C’est même la qualité principale car sans rigueur, les données ne peuvent pas être traitées correctement.