Quelle est la différence entre le low-code et le no-code ?

50
low code

Le low-code a fait déferler une vague sur le monde, principalement en raison du besoin accru de solutions commerciales plus agiles.

En conséquence, les entreprises abandonnent les méthodes de codage traditionnelles, qui nécessitent des investissements importants et sont très exigeantes en termes de temps et de compétences.

A découvrir également : Quelle souris sans fil pour PC portable ?

D’autre part, les plateformes low-code deviennent de plus en plus populaires, car elles font partie intégrante du développement low-code, selon Creatio.

Le no-code permet aux programmeurs et aux non-programmeurs de créer des applications au moyen d’interfaces graphiques et de configurations au lieu de la programmation informatique traditionnelle.

A découvrir également : Comment faire pour savoir si votre boite mail a été piratée ?

Le no code est étroitement lié au développement low-code. Cependant, les deux plateformes sont différentes à certains égards.

Dans cet article, nous nous concentrons sur les différences. Mais avant cela, essayons de mieux comprendre chacune d’elles.

Qu’est-ce que le low-code ?

Le low-code, ou en français le « faible code », est une méthode de programmation agile qui donne aux développeurs la possibilité de créer des applications plus rapidement sans avoir à écrire de longues lignes de code.

Cette méthode favorise le développement collaboratif d’applications en s’éloignant des anciens silos impliquant de longs processus de codage.

Le processus de développement low-code consiste à glisser-déposer des blocs visuels de code existant dans un flux de travail. Les codes ne sont écrits que dans des situations particulières.

Par ailleurs, le processus peut être piloté à la fois par des utilisateurs qualifiés et non qualifiés. Il s’agit donc d’une plateforme qui permet aux développeurs de tous niveaux de compétences de produire des applications fonctionnelles.

Cependant, même si le code requis pour cette plateforme est faible, le développement d’applications plus polyvalentes peut nécessiter un peu de codage et quelques compétences informatiques.

Les bénéfices du low-code

Rapidité

Le low-code offre une solution agile au processus de création d’applications, permettant aux développeurs de créer des applications en un temps record.

Il n’est en effet pas nécessaire d’écrire toutes les lignes de code et de les tester plusieurs fois. Cela rend le processus plus efficace et plus rapide.

Plus de ressources disponibles

Comme la plateforme offre plus de possibilités, le développeur a plusieurs ressources à portée de main.

Par conséquent, les développeurs sont plus productifs et ne doivent pas se soucier de construire des solutions à partir de zéro.

Prototypage facile

Grâce au low-code, il est très facile de prototyper un projet en peu de temps grâce à la fonctionnalité de glisser-déposer.

Les inconvénients du low-code

Toute technologie comporte des avantages et des inconvénients. Beaucoup affirment que la technologie peut être fascinante pour les personnes ayant peu de connaissances en programmation pour un développement low-code. Cependant, la technologie no-code permet de répondre à ce besoin.

Qu’est-ce qu’une plateforme de développement no-code ?

Tout comme le low-code, la technologie no-code, ou en français « sans code », intègre le glisser-déposer et des fonctionnalités visuelles permettant un développement rapide des applications.

Ce système permet aux utilisateurs de construire des logiciels sans créer la moindre ligne de code. Ils disposent également d’interfaces plus interactives et de fonctionnalités de glisser-déposer.

Les utilisateurs trouvent donc qu’il est beaucoup plus facile de définir et de mettre en œuvre une logique d’entreprise avec la technologie no-code.

Il s’agit d’une très bonne plateforme pour les entreprises qui recherchent des solutions rapides et qui ne veulent pas attendre que le service informatique construise et fournisse l’application 3 à 6 mois plus tard.

La technologie no-code nécessite très peu de formation, et n’importe quel membre de l’équipe peut l’utiliser, en particulier pour les besoins de l’entreprise.

Les avantages du no-code

Praticité

Cette technologie est pratique pour les personnes qui souhaitent utiliser des méthodes simples pour résoudre rapidement des problèmes sans avoir à attendre que l’équipe informatique termine les projets déjà en cours.

Simplicité

Les plateformes sont simples. Les utilisateurs n’ont pas besoin de formation pour élaborer des solutions exploitables.

Liberté

Les professionnels provenant d’autres domaines ont plus de liberté pour créer des applications qui répondent à leurs besoins sans attendre l’équipe informatique.

Les inconvénients du no-code

Étant donné que la plateforme permet à n’importe quel professionnel de créer des applications, elle élargit le champ de l’insécurité en raison des failles de sécurité, de la non-conformité, des problèmes d’intégration, ainsi que d’autres processus ou problèmes de sécurité.

L’autre défi est l’ » »informatique de l’ombre, qui se produit lorsque des systèmes ou des dispositifs ne disposent pas des autorisations d’accès aux données requises ou ne sont pas connus du secteur informatique.

Alors, quelle est la différence entre low-code et no-code ?

La principale différence se situe au niveau des connaissances en programmation qu’ils exigent.

Le low-code permet l’édition du code et nécessite une expertise appropriée en matière de développement de logiciels, tandis que le no-code peut être utilisé par n’importe qui.

L’autre différence réside dans les niveaux internes ou de capacité des plateformes.

Il renvoie aux caractéristiques de base d’une plateforme de programmation qui définissent généralement l’étendue des fonctionnalités et des solutions réalisables.

L’autre différence entre les plateformes réside dans leur niveau de comportement.

Il s’agit d’un élément crucial des différences de code, car il renvoie à la manière dont les composants et les caractéristiques sont combinés afin de réaliser des actions pratiques.