Quels sont les différents types d’intelligence artificielle ?

36

L’intelligence artificielle est un ensemble de théories et de techniques élaborées sur la base de programmes informatiques complexes. Elle est conçue pour être capable de simuler l’intelligence humaine. L’intelligence artificielle repose sur des algorithmes exécutés automatiquement. Le but de l’intelligence artificielle est de permettre aux programmes informatiques d’avoir les mêmes réflexes qu’un être humain (mode de pensée et actions). La réussite d’un programme d’intelligence artificielle repose sur trois composants : des codes ou algorithmes d’IA avancés, des données avec des systèmes de gestion et des systèmes informatiques. Depuis quelque temps, l’intelligence artificielle est présente dans de nombreux secteurs et est utilisée à de nombreuses fins : prévention et détection de fraude, sécurité informatique, etc.

L’évolution de l’intelligence artificielle depuis sa création

Le terme intelligence artificielle est utilisé pour la première fois en 1950. Cependant, il fallut attendre 1956 pour que ce terme soit officiellement reconnu dans le domaine scientifique. Au milieu des années 1960, le Département de la Défense américaine finançait les recherches sur l’intelligence artificielle. En parallèle, de nombreux laboratoires partout dans le monde faisaient des recherches à ce sujet. Le but était de fabriquer des machines capables de faire le même travail qu’un homme peut faire.

A voir aussi : Robots de trading : l'IA qui trade les cryptomonnaies

Même si l’idée semblait révolutionnaire, jusqu’à la veille de l’an 2000, le concept d’intelligence artificielle n’était pas encore suffisamment développé. C’est entre 1990 et 2000 que l’explosion des performances informatiques permet l’exploitation de l’intelligence artificielle sur des terrains peu courants : la médecine, le data mining, la sécurité intérieure, etc.

Entre 2000 et 2010, l’intelligence artificielle est largement promue par de nombreux films de science-fiction à travers des scénarios proches de la réalité. À partir de cette période, cette technologie connaît un véritable essor avec les ordinateurs qui sont devenus plus accessibles. L’avènement d’internet et des smartphones joue également un grand rôle dans le développement de l’intelligence artificielle.

A lire également : Les différents procédés en impression 3D

Il faut reconnaître que cette dernière décennie est fortement marquée par la connectivité et la mobilité. Ce programme s’immisce de jour en jour dans notre quotidien et se veut désormais incontournable. C’est devenu une science à part entière qui est enseignée dans les écoles et universités. À l’image de la formation de l’IA School, il est aujourd’hui possible de suivre des apprentissages axés sur le Machine Learning, le Deep Learning et autres.

formation intelligence artificielle

Les 3 types d’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est aujourd’hui capable de réaliser de nombreuses choses. Les machines dotées de ce programme peuvent : faire une reconnaissance vocale, planifier, raisonner, résoudre des problèmes, etc. Il est même possible de manipuler des objets avec une intelligence artificielle. Il existe 3 types d’intelligence artificielle : l’ANI ou intelligence artificielle étroite, l’AGI ou intelligence artificielle générale, l’ASI ou superintelligence artificielle.

L’intelligence artificielle étroite ou ANI se trouve dans la catégorie d’intelligence artificielle faible. Son champ d’action est en effet limité et s’applique à quelques situations ou paramètres.

L’intelligence artificielle générale ou AGI pour sa part, se trouve à un niveau plus élevé et correspond à l’intelligence humaine. La superinteilligence artificielle ou ASI par contre, n’est pas encore développée. C’est un concept qui est encore en étude et qui pour l’instant est dans le domaine du futur. Sa mise au point signifie la création de machines superintelligentes, c’est-à-dire plus intelligentes que l’homme.

L’ANI est le type d’intelligence artificielle qui est le plus répandu et utilisé par de nombreuses personnes. C’est le cas des appareils à commande vocale, des filtres de messagerie ou de la conduite contrôlée à distance. La formation à la conception de l’ANI est enseignée dans de nombreuses écoles et est subventionnée par certains organismes. Nous vous recommandons de vous renseigner davantage avant de vous inscrire.

L’AGI est plus évoluée et nécessite une machine pour l’exécution de tâches intellectuelles telles que celles effectuées par un humain. Toutefois, pour qu’une machine soit catégorisée comme AGI, elle doit subir les tests de Turing et du Robot College. Le score obtenu au test de Turing doit être d’au moins 70 %.

Comment fonctionne l’IA ?

L’intelligence artificielle est présente dans tous les secteurs d’activité : santé, industrie, finance, commerce, logistique, énergie, automobile, etc. Elle se sert d’algorithmes performants pour donner des informations fiables et personnalisées à ses utilisateurs.

L’intelligence artificielle associe les logiciels et les équipements et nécessite une multitude de données multidisciplinaires. Elle utilise l’électronique pour la collecte des données et la mise en réseau des neurones. L’informatique permet de traiter les données et facilite l’apprentissage. L’intelligence artificielle fait aussi appel aux mathématiques pour la modélisation et l’analyse des informations. Sa mise au point nécessite également les sciences humaines et sociales indispensables à l’analyse de l’impact sociétal sur les usagers.

À l’instar de l’intelligence humaine, c’est l’interconnexion du réseau de neurones qui fait fonctionner l’intelligence artificielle. Cette interconnexion est créée par des équations à paramètres variables.

L’intelligence artificielle, une fois créée, est dotée de réseaux neuronaux et s’entraîne en permanence pour évoluer. En d’autres termes, elle évolue au fur et à mesure qu’elle recense ou analyse des données. Chaque fois que l’intelligence artificielle traite une donnée, elle devient plus performante. C’est la raison pour laquelle elle doit être utilisée régulièrement pour améliorer ses performances.

Après la phase d’apprentissage, la machine peut entrer dans la phase d’inférence qui lui permet de donner des résultats exacts. Elle peut aussi faire des prédictions sur la base des probabilités.

domaines applications intelligence artificielle

Quelles applications pour l’intelligence artificielle ?

L’intelligence artificielle a de nombreuses applications dans notre société moderne. Elle a envahi pratiquement tous les domaines de l’activité humaine. Précisément, l’intelligence artificielle faible est presque omniprésente dans notre quotidien.

Si vous êtes dans le domaine médical, vous pouvez vous en servir pour faire des diagnostics médicaux. Elle est également utilisée dans le domaine de l’aéronautique et sert d’opérateur de substitution lors des simulations d’entraînement. Elle est aussi d’une aide précieuse dans les prises de décision tactique.

Vous trouverez aussi l’intelligence artificielle dans le domaine de l’éducation. Elle est notamment utilisée pour enseigner certaines matières aux enfants (biologie, mathématiques, physique, informatique, etc.). De nombreuses classes virtuelles sont désormais utilisées pour enseigner dans les écoles et universités.

Si vous êtes dans le domaine de la finance, vous vous servez assurément de l’intelligence artificielle. Elle est utilisée particulièrement dans le trading et dans les transactions en ligne (virement de fonds, paiement par carte bancaire, etc.). De nombreuses institutions financières s’en servent par exemple pour faire des investissements ou pour gérer des portefeuilles clients.

Depuis quelques années, l’intelligence artificielle est devenue incontournable dans le domaine de la sécurité informatique. Elle sert surtout à identifier toute sorte de menaces allant des fichiers dangereux aux applications malveillantes. Divers robots d’intelligence artificielle sont créés dans plusieurs autres domaines comme : la sécurité intérieure, le transport, le service client, etc.