Conseils pour recharger votre e-liquide

1074

Pour prendre soin de votre cigarette électronique, vous devez recharger votre cigarette électronique. La recharge de la batterie représente une des étapes indispensables. Parfois, les petites erreurs de rechargement entraînent de sérieux désagréments. Alors, découvrez au travers de cet article quelques conseils pour un rechargement de qualité !

Ne vapotez pas au cours de la charge

Avant tout, sachez que la cigarette électronique s’apparente à un dispositif qui détient un circuit électronique. Celui-ci chauffe la résistance exposée à un liquide électronique. Pour alimenter ce circuit, le dispositif comportera une batterie prénommée « accu ».

A lire en complément : La e-cigarette Liquideo Puff, le meilleur choix pour les fumeurs !

De nos jours, la plupart des cigarettes électroniques possèdent une fonction qui permet de vapoter pendant la recharge du dispositif (depuis un câble). En réalité, cette fonctionnalité prénommée « Passthrough » sauve une poignée de personnes. Précisément, les utilisateurs qui détiennent un chargeur portable à un moment donné.

Par contre, il nuit à la durée de vie entière de la batterie. La chauffe de résistance demande une grande énergie. De même, la puissance qu’octroie le chargeur serait directement absorbée. Surtout en cas de vapotage en pleine charge. Dans ce cas de figure, le dispositif pourra enchaîner charge et décharge trop rapidement. Ce qui minimise considérablement le nombre de cycles qu’il possède.

A voir aussi : Installer l'application Aptoide pour Android sur iPhone ?

Utilisez le matériel adéquat (indiqué)

Une recharge inefficace pourrait relever de la mauvaise qualité de matériels. En général, une box acquise dans un magasin spécialisé s’accompagne des câbles. En revanche, votre fournisseur pourrait ne pas proposer ni batterie ni boîtier. Notez bien que ceci vous amènera à employer des éléments extérieurs au marché de la vapoteuse. Tout comme les chargeurs des téléphones portables avec les accus non réglementés.

Au cas où votre batterie et votre chargeur ne viendraient de la même structure, veillez au moins à ce que ces dispositifs soient en adéquation avec la cigarette électronique. Tout en lisant les consignes imprimées dans la notice des utilisateurs, vous trouverez les valeurs limites électroniques. Voire même les marques idéales des pièces indispensables pour la recharge. Ainsi, vous devez respecter la valeur de la puissance de recharge que demande la cigarette électronique.

Lorsque le port de recharge de type C ou de micro USB indique une valeur de charge de 1 A, vous ne devez pas opter pour un boîtier qui fournit une grande vitesse. Au risque de susciter un court-circuit. Retenez bien que le même principe s’applique avec les accumulateurs extractibles.

Optez pour une recharge complète une seule fois

Sachez qu’il n’y a rien de plus frustrant que de voir sa cigarette électronique en pleine séance de vapotage. Par malheur, les débutants connaissent fréquemment ce problème au cours de la familiarisation avec la vapoteuse.

Plus précisément, quand le risque de vapotage est toujours indéfini. Dans le but de prévenir les pannes inopinées, nous vous recommandons de recharger le dispositif pendant, vous ne l’utilisez pas. Mis à part ceci, nous vous conseillons aussi de faire en sorte que le dispositif se remplisse en une seule opération. Une cigarette électronique se décharge aussi vite qu’un lecteur mp 3 ou qu’un téléphone portable.

Gardez en tête qu’une batterie chargée à hauteur de 20 % ne vous octroiera que 20 bouffées. Et elle se videra complètement. De surcroît, vous devez apprendre à la recharger plusieurs fois pendant une journée. Ceci affectera négativement la durée de vie de l’accumulateur.